Miss Moore

Juin 2015

Fanfiction Hero Corp écrite pour la Fédé de la Plume. Thème du mois : "Miss Moore, une civile pas comme les autres"

Ciel gris, trottoir gris, maisons grises, voitures grises, gens gris. Elle ne s’en était pas rendu compte, avant. Dès qu’elle sort, les gens qu’elle croise sont ternes. Aucun intérêt. Elle avait sans doute du, elle aussi, être insignifiante. Aussi grise que tous ces civils qui se précipitent chez eux. Elle avait fait partie de cette cohorte d’ombres effacées qui ne lui jettent pas un coup d’œil. 


Encore aujourd’hui elle pourrait paraître terne, elle le sait bien. Chignon strict, tailleur droit, talons. Vu de l’extérieur, ce n’est pas précisément la définition du fun. Pourtant, elle, la seule civile travaillant à Hero Corp, l’assistante de Mac Kormack en personne, est différente. Elle le sent. Peut-être que malgré son absence de pouvoirs, les super-héros avaient fini par déteindre sur elle. 


Il faut bien l’avouer, la plupart du temps, les super-héros sont pénibles. Ils se croient encore à leur heure de gloire, ils pensent encore faire l’admiration de tous. Concrètement, entre celui qui ne peut plus voler que sur 20 mètres, son assistant qui met 10 ans à enfiler son costume et le big boss qui passe sa vie à mâchouiller des bouchons de crayon rouge, en ce moment, Hero Corp, c’est pas top prestige. Mais au moins, eux, ils y croient. C’est bien déjà, c’est plutôt un bon début. 


Ces civils qu’elle croise dans la rue, ils n’y croient plus. Ils continuent à vivre mais ont oublié pourquoi. A l’agence, on lui a dit qu’on reconnaît les civils parce qu’ils mangent leur caca. Ou boivent leur pipi, d’ailleurs, ça dépend des versions. Elle est bien placée pour savoir que ce n’est pas le cas (pas toujours). C’est à leur teint gris et à leurs manques de rêves qu’on les repère. 


En fait, elle avait tord tout à l’heure. Elle n’a jamais été terne comme eux. Elle n’a jamais renoncé. Elle voulait travailler dans une agence de super-héros ? Etre civile ne l’a pas arrêté. Et qu’on arrête de lui parler de son père ! Qu’il soit l’un des principaux actionnaires en rien influencé sa carrière.


En tout cas elle l’espère. 


Non, d’ailleurs. Elle en est sûre. Elle n’est pas comme les autres civils, voilà tout. Elle lève les yeux et voit, non sans une certaine fierté, le logo de l’agence qui trône au dessus de l’immeuble. Oui, décidément, super pouvoirs ou non, elle fait partie de leur monde.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now